Grèce- chapitre 6, Sparte

Sparte. Ville légendaire de Leonidas et des 300 guerriers, ville de contes et de guerriers invaincus. Les légendes de Sparte ont traversées le temps jusqu'à nos jours, alimentant toujours les rêves et l'imagination. Alors que sa légende est restée intacte, on ne peut pas en dire autant de la ville elle-même.

Comme beaucoup d'autres villes grecques modernes, la Sparte actuelle n'est pas située sur ses fondements historiques. Ce n'est pas loin mais si vous manquez les panneaux annonçant votre arrivée à Sparte, vous ne saurez jamais que vous y êtes passé. Tout comme Olympie, Sparte est une très petite ville, mais contrairement à Olympie, elle n'est pas faite pour les touristes. En toute honnêteté, il n'y a pas grand chose à faire là-bas. Ce qui était parfait puisque je n'ai pas fait grand-chose.

La plupart de mes activités consistaient à aller dans l'arrière-pays et à explorer les pistes . Je l'ai fait presque tous les jours et j'ai adoré. Malheureusement pour moi, cela a entraîné un arrêt inattendu chez le mécanicien. J'étais garé devant un Lidl, remplissant le réservoir pour la douche et stockant de la nourriture. Quand il fut temps de partir je n'avais plus de direction assistée et plus de freins . Inutile de dire que je ne pouvais aller nulle part. Après avoir passé une demi-heure à essayer de réparer, j'ai abandonné, je suis allé dans le centre commercial et j'ai demandé de l'aide. Après quelques instants de «tout le monde se connait ici» et j'étais à l'arrière d'une voiture qui faisait le tour des garages locaux pour en trouver un qui accepterait de m'aider. Ayant trouver, nous étions de retour au parking pour une solution rapide, suffisante pour pouvoir amener la camionnette à l'atelier.

Ce que j'ai découvert plus tard, c'est que le boulon tenant l'alternateur s'était cassé et l'alternateur était maintenant hors de son axe. Cela signifiait que les poulies de la direction assistée et de la pompe à vide (connectées à l'alternateur) glissaient et que je n'avais donc aucune puissance. Il était assez tard quand nous sommes arrivés au garage (vers 19h30 un vendredi) et j'ai donc passé la nuit là-bas, en attendant que la réparation soit faite le lendemain matin.

Le matin venu, et je suis parti retirer de l'argent pour payer les réparations. Sur mon chemin j'ai remarqué, pour la première fois, l'incroyable quantité de voitures modifiées. Je ne veux pas parler de ces modifications bidons et mal faites qu'on voit habituellement , comme ces vieilles Honda merdiques trop basses sur roues et qui ont un échappement ridiculement bruyant. Celles-ci étaient faites avec plus de goût, et une bien meilleure exécution. En discutant avec un local (qui possédait une Fiat 400), j'ai découvert que contrairement à ce qui semble se passer dans la plupart des pays d'Europe occidentale, la culture automobile est très vivante et florissante ici. En fait, il allait participer à la saison des courses de vitesse débutant une quinzaine de jours plsu tard. Cerise sur le gateau, j'ai alors repéré une Ford Escort Mexico et une Corvette C3, qui, bien qu'étant la Corvette la moins aimée, avait l'air très, très bien en vrai. L'alternateur ayant été réparé, j'ai repris mes errances quotidiennes.

Comme d'habitude, des choses étranges sont alors arrivées. Le plus incroyable était ce qui suit. Le jour de mon arrivée, je n'avais aucune idée de l'endroit où je devais me garer, donc j'ai continué à conduire jusqu'à ce que je trouve enfin un endroit qui avait l'air bien. Il se trouve que cet endroit se trouve à côté d'un café, où j'ai fini par aller tous les jours. La raison en était que la femme qui travaillait derrière le comptoir était canadienne, ce qui était inhabituel mais, en plus, elle venait de Montréal, où je suis né. Cette coïncidence inattendue nous a surpris tous les deux, dans le bon sens du terme. Et donc, chaque après-midi, j'y allais, j'achetais quelque chose à manger et nous parlions pendant 20-30 minutes.

Après être resté un bon moment, il était temps de partir et je me dirigeai vers l'est, vers Athènes.

Nemo FaucherComment