Montenegro et Albanie, tous ceux qui errent ne sont pas perdus

Vagabond j'étais. J'avais quitté Dubrovnik tôt le matin et je me dirigeais vers le Monténégro. Tout était parfait sauf une chose, le temps. C'était biblique, à la fois beau et terrifiant en même temps. C'était beau parce qu'il pleuvait à flanc de montagne, mais pas au-dessus de la mer et le soleil brillait à travers les nuages, j'avais l'impression d'être dans la peinture victorienne d'une tempête. Pourquoi était-ce terrifiant alors?

J'ai dit que le temps était biblique. La raison en est que si ça avait continué, je suis sûr que nous aurions vu Noé dans son arche rapidement. La pluie était torrentielle. Il pleuvait des seaux. Ce n'étaient pas des seaux, c'étaient des barils. Maintenant, pour la plupart des gens, c'est plus gênant parce que vous ne pouvez pas très bien voir, mais il y a quelques petites choses différentes dans mon cas.

1) Je suis dans un van haut sur des pneus tout terrain sur des routes sinueuses, ce qui signifie que si vous allez vite dans un virage, il y a un risque réel de chute.

2) J'ai des pneus boue, parfaits pour le tout-terrain et la boue, affreux pour évacuer l'eau d'eux-mêmes. Cela signifiait que j'aquaplanais dans certains coins. C'est effrayant normalement, mais d'autant plus quand le bas coté à votre gauche tombe sur 1000m environ dans la mer.

3) Le poids de la camionnette est de près de 2 tonnes complètement chargée, ce qui signifie que s'arrêter rapidement et où vous voulez est un miracle.

4) La plupart des voitures ont toutes sortes de contrôle de stabilité, de freins antiblocage, etc ... Je ne les ai pas. dans cette voiture; tous ces systèmes? C'est moi, et je ne conduit pas depuis très longtemps.

Finalement, j'ai traversé la tempête et suis arrivé au Monténégro, c'était aussi magnifique que la Croatie , mais plus humide et plus vert, à certains endroits, les collines ressemblaient à une forêt tropicale. Rien de particulier n'est arrivé, si ce n'est prendre un ferry, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps.

Je me suis ensuite promené, trop absorbé par le paysage pour faire attention aux directions que je devais suivre. Je pense que c'est la meilleure chose que j'ai faite jusqu'ici. À un moment donné, j'ai réalisé que j'allais dans la mauvaise direction et j'ai fait demi tour et j'ai pris une petite route de campagne pour retourner là où j'aurais du être. Quand je dis «petite route de campagne», je veux dire «petite route de campagne» avec un espace suffisant pour une voiture et à un moment donné une montée si raide que je ne pensais vraiment pas y arriver, mais je l'ai fait. Je continuai, traversant des rangées d'oliviers, de petits villages jusqu'à ce que dans un coin, je repère une fourgonnette VWT3.

 Je ralentis et remarque qu'il est équipé pour un roadtrip, alors je ralentis un peu plus.

C'est là que la vie devient mystérieuse et incroyable. Quand vous êtes loin de chez vous et au milieu de nulle part, la dernière chose à laquelle vous vous attendez, c'est voir des gens comme vous, exactement comme vous.

Ils avaient un "F" sur la plaque d'immatriculation. Ils étaient français.


Je n'y ai pas réfléchi à deux fois, je me suis arrêté. Pour être honnête, je pense qu'ils étaient  beaucoup plus surpris que je ne l étais quand ils ont a) vu un autre van équipé pour un roadtrip  b) entendu parler français par l'homme sortant d'un véhicule immatriculé en Pologne.

Nous avons passé un bon moment, nous avons parlé de nos voyages respectifs, de nos mini-vans et de nos voyages. C'était incroyable. Ils avaient fait l'Europe de l'Est et de l'Ouest et se dirigeaient vers le Kazakhstan et les pays voisins (je ne me souviens pas exactement: /). Ils étaient charmants et avaient fait leur van eux-mêmes et c'était incroyable. Je suis peut-être mieux équipé (réfrigérateur, douche et cuisinière à gaz) mais ils avaient du style, ils étaient cool. Tu ne peux pas acheter ça. Je mentirais si je disais que je n'étais pas un peu jaloux. Ai-je mentionné que c'était un T3? Celui que je voulais prendre au départ mais n'en ai jamais trouvé un?

Ils ont aussi un blog, que je vais maintenant suivre de près appelé garlikstan (chercher sur google, c'est le seul avec ce nom, et ils ont aussi insta), c'est en français seulement mais si bien fait (je pourrais vous voler quelques idées les gars;)).

Le point culminant de cette rencontre inattendue? J'ai maintenant une photo Polaroid de nous trois devant nos vans placé sur mon rétroviseur. Oh et je leur ai donné un de mes autocollants.

Je les ai suivis jusqu'à la frontière entre le Monténégro et l'Albanie, puis nous nous sommes séparés.

Maintenant, la partie de la journée que j'aurais souhaité ne jamais voir arriver. L'Albanie. Je ne pense pas avoir jamais autant détesté un pays. Pas parce que les gens sont affreux, ils sont vraiment gentils et serviables (plus à ce sujet après), mais à cause des routes et de leur façon de conduire.

Les gens en Croatie ne sont autorisés à conduire que depuis 1992, donc c'est relativement nouveau pour eux. Cela signifie aussi que c'est l'enfer, il n'y a que deux règles: 1-lumière rouge signifie s'arrêter, 2-vous faites ce que vous voulez. La limite de vitesse est une indication vague, les clignotants inexistants, les dépassements se produisent par la gauche et par la droite. Simultanément. Pologne, je me suis plaint de tes chauffeurs, plus jamais. Ils conduisent comme des saints par rapport à cela. Même Mad Max a une meilleure conduite qu'ici. Maintenant, cela s'applique juste aux campagnes, les villes sont encore pires.

J'avais besoin de faire le plein et il n'y avait aucun moyen de le faire sur les routes de campagne ici, c'était trop dangereux pour ma vie, alors j'ai décidé de me diriger vers la ville la plus proche et de remplir le réservoir. Erreur, grosse erreur. Les villes sont pires. Le nombre de voitures sur la rue n'est pas déterminé par les voies (2/3 d'habitude) mais par le nombre de véhicules qui y tiennent, habituellement c'est 4, autobus et camions inclus. Le pire est que même lorsque la route est vide, ils roulent sur les lignes qui séparent les voies, tout le temps. Les piétons sont tout aussi dangereux, ils ne respectent rien et ne sont pas respectés par les conducteurs et traversent à tout moment. La méthode de dépassement est la même que celle qui consiste à changer de voie ici: forcez la personne que vous êtes en train de dépasser / de ralentir en vous mettant en travers de sa trajectoire. Je pourrais continuer pendant des heures, donc je vais résumer l'idée générale à ceci: imaginez les abeilles dans leur ruche, c'est ce que l'on ressent.

Finalement, je suis arrivé à la station essence que je cherchais et, bien sûr, je n'avais trouvé nulle part pour échanger mon argent contre la monnaie locale, mais l'homme à la pompe (ne parlant pas anglais) était très serviable et à la fin on s'est débrouillé. Le problème était que maintenant mon téléphone était mort. Je l'utilise comme un GPS, je charge le chemin sur le wifi et puis j'utilise mappy.me qui réussit d'une façon ou d'une autre à utiliser peu ou pas de données et à être un gps. Le problème était qu'il n'y avait pas de wifi là-bas, alors l'homme à la pompe a appelé un de ses amis, qui en a appelé un autre et finalement un homme qui parlait anglais m'a emmené dans un bar local dont il connaissait le propriétaire et j'ai donc eu accès au wifi. Ils étaient très amusés à l'idée que j'allais me rendre au Vietnam et tous étaient très favorables à mon projet. Maintenant, les cartes ne me mèneraient en Grèce qu'une fois hors de la ville, alors le gars qui parlait anglais m'a proposé de m'en sortir. 5 minutes plus tard, j'étais sur l'autoroute après l'avoir déposé à un arrêt de bus. Encore une fois merci.

La conduite de nuit s'est avérée meilleure que la conduite de jour, peut-être parce qu'il y a moins de monde, mais la journée a été épuisante et je me suis arrêté une fois de plus sur mon lieu de sommeil le plus fréquenté: une station essence. Et je suis là, rattrapant tout ce que j'aurais dû faire depuis longtemps. Je voudrais m'excuser d'avoir pris autant de temps pour publier mes histoires.

Mon prochain arrêt sera Olympia en Grèce, suivi par Athènes.

Nemo Faucher