Croatie, 1ère partie

Arriver à Zagreb tard dans la nuit un jour de semaine et trouver un hébergement autre que mon van allait être difficile. Cependant, j'avais un atout dans ma manche, j'allais faire du couchsurfing.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le couchsurfing, le concept est simple: vous offrez un endroit où dormir gratuitement aux personnes qui voyagent. L'objectif est de permettre aux gens de voyager à petit budget et d'explorer les villes comme si vous étiez un local (puisque vous vivez avec un). La plate-forme principale pour cela est couchsurfing.com (et je vous suggère fortement de l'utiliser, c'est facile et utile).

Donc, quelques jours avant, j'avais demandé à quelques personnes si je pouvais rester chez elles pendant 2-3 jours. Une seule pouvait me recevoir mais c'était suffisant. Son nom est Sandra et elle était un hôte incroyable, et comme nous avions des goûts similaires en films et musique, ça a été un bon moment.

Je n'ai pas autant visité Zagreb que j'avais espéré comme j'étais épuisé par la conduite (toujours pas habitué) mais j'ai quand même réussi à me promener et visiter deux musées. Le premier était le musée des relations brisées. Il est difficile de dire exactement ce que j'en pense; l'idée derrière l'exposition est que n'importe qui peut apporter un objet d'une relation passée et écrire sa petite histoire. C'est magnifique, car cela vous montre un aperçu de l'amour, et de tout ce qui va avec. C'est aussi déchirant, à la fois à cause des histoires (parfois) tragiques et du fait que vous savez que chaque objet ici est le résultat d'un chagrin d'amour.
 

Le deuxième musée que j'ai fait avec mon hôtesse, était le musée des Illusions. C'est une sorte de compilation de toutes les illusions que vous pouvez imaginer, c'était très amusant.

 

 

Moi et mon petit hôte (elle est aussi grande que moi)

Nemo Faucher