2 Mars, papillons et dinosaures

C'est miraculeux ce qu'une bonne nuit de sommeil peut faire pour vous. Je me suis réveillé ce matin, reposé et plus important encore, au chaud. J'avais passé la nuit dans une petite auberge que j'avais trouvée tard la nuit précédente; alors le temps que je sois debout et prêt, il était 12h. Ma journée n'était pas finie encore, et  je suis toujours en train de faire ce que j'avais planifié la veille, malgré de légères modifications. La première chose que j'ai faite, c'est d'aller voir la maison aux papillons de Vienne.

 J'y suis toujours là pendant que j'écris, je suis assis sur une chaise, entouré de plantes et d'arbres. Il fait très chaud et humide à l'intérieur, ce qui signifie que les odeurs sont omniprésentes. De mon siège je peux sentir les fleurs en face de moi, elles ont une odeur très douce, et me rappellent la tisane. Je peux sentir l'eau dévaler des rochers, du sol et des arbres. J'aime beaucoup ici. La vue en elle-même est impressionnante. C'est une ancienne serre où les murs sont faits de nombreuses petites fenêtres. Je suis sûr qu'il y a un nom particulier pour ce type de mur et une période architecturale y correspondant, mais je ne les connais pas. C'est très paisible ici. 2 heures ont passé et je l'ai à peine remarqué mais je pense que je partirai bientôt, on dirait que l'heure de pointe me rattrape.

Ma prochaine et dernière visite aujourd'hui sera le Musée d'histoire naturelle, je sais que ce n'est pas le vrai nom, mais c'est celui que j'ai en tête maintenant. Une fois que je l'aurai fait, je partirai pour Budapest. J'avais prévu de rester ici plus longtemps mais il neige, donc je veux descendre vers le sud aussi vite que possible.

Nemo Faucher